LPO Morbihan

Exposition France BIRCH : Les Fous de Bassan de Gaspésie en danger

lundi 15 septembre 2014

DIFFICILE DE PREVOIR CE QU’IL PEUT DEVENIR QUAND UN SYSTEME COMPLEXE S’EMBALLE ….


Il en est ainsi des changements climatiques. On sait tous que la température moyenne du globe est appelée à s’élever dans les prochaines décennies, et que cette augmentation engendrera un certain nombre d’impacts. En raison de la complexité du réchauffement climatique, il est, et demeurera impossible de dresser même avec les modèles mathématiques les plus puissants, la liste de tous les effets de ces changements sur les écosystèmes. Et d’en imaginer dans les détails les conséquences sur les espèces vivantes.

Nous en avons eu néanmoins un aperçu l’été dernier, lorsque les premiers échos d’une situation singulière sur l’île de Bonaventure (Gaspésie Province de Québec Canada) ont été rapportés. C’est en effet en raison du réchauffement des eaux de l’estuaire et du golfe su St Laurent que la saison 2012 de reproduction des Fous de Bassan de la colonie de l’île a été si désastreuse. Parce que les poissons dont se nourrissent les Fous de Bassan sont descendus plus bas dans la colonne d’eau soit plus de 20 mètres (à cause du réchauffement de l’eau), une profondeur inatteignable pour ces oiseaux – les adultes n’ont pas été en mesure de pêcher leurs proies afin de nourrir leur progéniture. Il n’y a eu que 8 % de productivité dans la colonie (parmi les œufs pondus seulement 8% ont produit des poussins à l’envol). Les années normales, la productivité atteignait 65%.

Ceci est un SIGNAL D’ALARME à l’image de ce qui se passe dans le milieu marin. Personne, au préalable, n’avait été en mesure d’imaginer pareil scénario.

QU’EN SERA-T-IL DEMAIN POUR DES CENTAINES D’AUTRES ESPECES ? Je remercie la Mairie de la Trinité sur Mer et monsieur Le Maire, Le Port de La Trinité sur Mer,, la Graphiste Bertille Giacomomi et Gilbert Bourget de l’Ile de Bonaventure (Canada).
FRANCE BIRCH

JPEG - 453.6 ko
Stimulation sociale : les oiseaux ont besoin de se rassembler pour la reproduction
Le territoire, qui devient aussi le nid à la formation du couple, est primordial à la survie de ce dernier. Le Fou de Bassan le défend autant contre les jeunes des voisins qui s’y aventurent, que contre son propre jeune, s’il tombe ou sort hors du nid hors du regard des parents.


JPEG - 235.8 ko
Accolade et jeux d’escrime entre le mâle et la femelle à son retour de pêche
Accolade et jeux d’escrime entre le mâle et la femelle à son retour de pêche


JPEG - 226.5 ko
Un mâle apporte du matériel pour construire le nid
Un mâle apporte du matériel (algue et brindille) pour construire le nid


JPEG - 399.7 ko
Papa Fou de Bassan offre à maman de l’herbe pour consolider le nid
Papa Fou de Bassan offre à maman de l’herbe pour consolider le nid mais il peut également apporter des algues ou des brindilles.


JPEG - 71.2 ko
Le braquage
Le braquage : il indique à son partenaire « je pars, reste au nid jusqu’à mon retour¨ ». Je prends une inspiration et je gonfle mes sacs aériens qui vont me protéger pendant la plongée. (Je plonge à 100 Km/h ).


JPEG - 101.9 ko
Atterrissage : le train est sorti ainsi que l’aérofrein
Atterrissage : le train est sorti ainsi que l’aérofrein (queue en éventail)


JPEG - 71.2 ko
Le braquage
Le braquage : il indique à son partenaire « je pars, reste au nid jusqu’à mon retour¨ ». Je prends une inspiration et je gonfle mes sacs aériens qui vont me protéger pendant la plongée. (Je plonge à 100 Km/h ).


JPEG - 91.9 ko
Accolade entre le mâle et la femelle Fou de Bassan
Accolade entre le mâle et la femelle Fou de Bassan


JPEG - 103.7 ko
Le bichonnage : caresses intimes après accolade
Le bichonnage : caresses intimes après accolade


JPEG - 98.7 ko
Ils se reposent...
Rare moment de tranquillité du couple de Fous de Bassan, seulement une heure et il faudra que l’un des deux reparte à la recherche de nourriture (petits poisons : maquereaux, harengs, capelans...) pour son unique jeune.


JPEG - 124.5 ko
La vue...
« c’est par la vue que nous voyons que nous ne sommes pas seuls à voir, que nous savons que d’autres nous voient, regardent et contemplent. » JC Bailly
Le Fou de Bassan n’a pas de narine externe, c’est un grand plongeur (plongeon à 100 km/h). La narine est interne, la vision est binoculaire, comme celle ders rapaces.


JPEG - 255.1 ko
La famille Fou de Bassan
La famille Fou de Bassan : Le père, la mère, unis à vie, apportent de la tendresse à leur poussin


JPEG - 288.8 ko
Poussin de 3 mois prêt à l’envol...
Poussin de 3 mois prêt à l’envol : « Brrrr, il fait froid ici l’hiver ! Je dois être capable de partir en automne pour le golfe du Mexique. C’est une longue distance ! ».
Le Fou de Bassan vole à 3 mois et pèse 1 Kg de plus que ses parents. Cette réserve va être utilisée pour l’apprentissage du vol. Ceux qui ne seront pas partis le 15 octobre vont mourir par manque de nourriture.


JPEG - 59.1 ko
Merveilleux vol.....
Merveilleux vol, planeur dynamique, 1,80 m d’envergure, 2 Kg ou plus. Ce magnifique Fou de Bassan, a certainement été source d’inspiration pour la création du célèbre avion supersonique « concorde ».


FRANCE BIRCH


Accueil | Contact | Plan du site

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités  Suivre la vie du site Animations   ?

Creative Commons License