LPO Morbihan

Bilan des échouages des oiseaux marins

jeudi 29 mai 2014

Suite aux tempêtes de cet hiver, vous avez été nombreux à vous mobiliser pour secourir les oiseaux en détresse et aussi hélas, à compter les oiseaux morts. La LPO Morbihan tenait à vous en remercier. Pour le secours aux oiseaux il y a un acteur majeur dans le Morbihan c’est l’association « Volée de piafs » : elle a créé un centre de soins depuis de nombreuses années. Sans cette association le secours aux oiseaux et aux animaux n’aurait pas cette efficacité dans le Morbihan. C’est une association indépendante, qui vie principalement de dons de particuliers. Vous trouverez ci-après le bilan qui a été effectué par l’association « Volée de Piafs » durant cette période.

Du mois de décembre 2013 jusqu’à fin février 2014, notre côte atlantique et la Bretagne en particulier ont connu une série de tempêtes sans précédent. Durant des semaines, les vagues ont érodé les dunes, remué le sable. Les pluies incessantes ont provoqué des inondations, les crues des cours d’eau et ces derniers ont déversé en mer des tonnes et des tonnes de boue.

Pendant ce temps, les oiseaux de mer ont lutté contre les éléments. Les Alcidés se sont retrouvés dans l’impossibilité de se nourrir.
Comme si cela ne suffisait pas, les oiseaux ont rencontré les malheureusement inévitables nappes d’hydrocarbures, fruits notamment des dégazages qui sévissent à chaque tempête. Déjà affamés et épuisés, ils ont vu leur plumage perdre son étanchéité et se gorger d’eau.

Les Alcidés sont des oiseaux de mer pélagiques, c’est-à-dire qu’ils passent la majeure partie de leur vie à flotter sur l’eau. Ils plongent pour se nourrir et ne viennent à terre que pour se reproduire. Les trois espèces d’Alcidés présents au large de nos côtes sont : le guillemot de troïl, le macareux moine et le pingouin torda.

Les courants ont ramené ces oiseaux vers les côtes mais beaucoup étaient morts avant de les atteindre. Morts de faim, de froid, d’épuisement, ou morts noyés.

Les survivants

Les premiers accueils eurent lieu dès le mois de décembre. Tout d’abord se furent les fous de bassan, puis les mouettes rieuses. Ces oiseaux étaient en général peu ou pas mazoutés. Ils étaient fatigués et amaigris, mais pas encore au dernier stade de l’épuisement. Il y eu de la mortalité, bien sûr, mais beaucoup furent sauvés.

Les accueils de guillemots, macareux et pingouins commencèrent vraiment en janvier. La plupart d’entre eux étaient mazoutés. D’autres espèces, en nombre plus anecdotique, arrivèrent au centre, telles que des mouettes tridactyles, des mouettes pygmées et une jeune femelle de phoque gris fatiguée et drossée sur les rochers par les vagues.

Cette dernière fut relâchée après trois jours de repos, ses blessures étant superficielles.

A partir du 6 février les accueils devinrent très importants avec des pics de 52 oiseaux le 7, 46 le 15. Il fallu s’organiser et faire appel aux bénévoles pour faire face à la masse de travail. Beaucoup de volontaires répondirent aux appels lancés sur notre page Facebook et celle de Sea Shepherd.

La collecte des oiseaux survivants et leur transport vers le centre fut organisé par nos bénévoles chargés de l’acheminement avec l’aide de bénévoles de la LPO. Les roulements de travail s’établirent avec les permanents du centre et les bénévoles, les soins se déroulant de 7 heures à 22 heures.

Au total, nous avons accueilli en février 370 oiseaux et 442 sur toute la durée de la crise.

Malgré tous nos efforts, beaucoup sont morts car déjà trop faibles à leur arrivée pour remonter la pente. Malgré les lampes chauffantes permanentes, malgré les sondages d’hydratant, beaucoup d’oiseaux arrivés en hypothermie n’ont pu retrouver leur température normale. Ni leurs forces.

Notre centre ne possédant pas encore les postes de lavages indispensables pour ces oiseaux, tout ceux qui ont retrouvé leurs forces et leur poids ont été transférés à la station LPO de l’Ile Grande.

Au final, 42 % de ces oiseaux accueillis étaient mazoutés.

Espèces Nombre
Guillemot de Troïl 294
Macareux moine 75
Pingouin torda 16
Mouette rieuse 20
Mouette tridactyle 10
Fou de Bassan 13
Autres espèces 14
TOTAL 442

Certaines communes ont apporté au centre de soins les cadavres ramassés sur les plages, afin qu’ils soient recensés par l’ONCFS et Bretagne Vivante. 1855 cadavres ont été comptabilisés, dont 1780 Alcidés. Ces Alcidés comprenant eux-mêmes 60% de macareux moines.
Alors que pour l’ensemble des centres de soins impliqués dans cette crise, les oiseaux accueillis étaient des guillemots de troïl ( 77 % des Alcidés à Volée de piafs) les grandes victimes de ces tempêtes ont été les macareux, plus fragiles que leurs cousins. Sur plus de 20 000 oiseaux victimes comptabilisés sur la côte atlantique en janvier et février, les deux tiers sont des macareux. Un désastre pour cette espèce déjà en grande difficulté.
TABLE>

Le 10 février, le Ministre de l’environnement Monsieur Philippe Martin, nous fit l’honneur de sa visite. Dans l’infirmerie des oiseaux marins, il pu assister aux sondages de réhydratation des guillemots et des macareux. Il se déclara très impressionné par la complexité et l’importance des soins apportés à ces oiseaux, ainsi que par l’engagement des personnes à cette cause.
Didier Masci, le responsable du centre pu ensuite s’entretenir avec lui de la situation, ainsi que des difficultés financières du centre notamment pour faire face aux dépenses de cette crise imprévue. Le Ministre n’y fût pas insensible et lui assura que sa visite ne resterait pas sans suite.

Au moment où s’écrivent ses lignes, nous apprenons juste par les médias que Monsieur Philippe Martin n’est plus ministre, mais il ne nous a pas oubliés avant de partir car son cabinet nous informe qu’une subvention exceptionnelle de 5000 € vient de nous être accordée. Merci Monsieur Le Ministre !

42 personnes (permanentes, régulières ou occasionnelles) ont œuvré pour ces oiseaux durant plus de 1800 heures

Remerciements :

Tout d’abord, nous tenons à rendre hommage à « nos » filles, comme nous les appelons : nos trois volontaires du service civique : Béa, Mélissa et Lucile qui ont été admirables durant cette crise. Malgré le tourbillon de travail et le stress occasionné elles ont su garder leur calme, gérer les soins, encadrer les bénévoles tout en restant attentives au bien être des oiseaux. Elles ont œuvré sans compter leurs heures et leurs efforts, sans se plaindre. Chapeau les filles !
Merci !
A tous les bénévoles pour leur aide, à ceux qui ont lavé les boxs et les filets des heures durant sous la pluie et le vent, merci les « Monsieur Karcher » comme les filles les nommaient.
A ceux qui ont bien voulu rester tard le soir pour nous aider.
A Anne-Marie pour les montagnes de serviettes lavées et pour le café qui fait du bien à tous.
Aux bénévoles Volée de piafs et LPO chargés de la collecte et l’acheminement des oiseaux.
Aux Sea Shepherd des GL Lorient et St Malo pour la com et les coups de mains.

Les finances
Enfin, cette situation brutale et dramatique n’était évidemment pas prévue dans notre budget. Il a fallu faire face en urgence à de nombreuses dépenses en matériel et nourriture pour l’accueil et les soins des oiseaux, pour l’accueil des bénévoles, pour le stockage des cadavres apportés par les communes, pour l’acheminement, etc. Le coût de ces échouages s’élève pour notre association à plus de 23000 €. Seule une partie de ces dépenses (environ 42 %) sera remboursée plus tard par les fonds Polmar.
Sans la solidarité de plusieurs associations et fondation, sans le soutien du public, jamais nous n’aurions pu faire face à ces dépenses.
Merci de tout cœur à la LPO 56, à la SPA de Lorient, à l’Union française des centres de soins, à Sea Shepherd France et à la Fondation Nature et découvertes.
Merci à vous, les particuliers donateurs et adhérents, vous qui avez répondu aux appels sur Facebook, qui avez lu la presse et à vous qui, par l’intermédiaire du site Actuanimaux nous avez beaucoup aidé.


Portfolio

Guillemots de Troil en soins Un « Monsieur Karcher » à l'œuvre Guillemots relâchés à la station LPO de l'Ile Grande
Accueil | Contact | Plan du site

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités  Suivre la vie du site Le secours aux oiseaux   ?

Creative Commons License