LPO Morbihan

Bilan de la fête de la science à Kerguéhennec

jeudi 12 octobre 2017

Une semaine après l’après-midi humide de l’Euro Bird Watch à Quiberon, la LPO Morbihan avait une nouvelle fois donné rendez-vous au public, cette fois-ci un peu plus dans les terres : à Bignan, précisément au domaine de Kerguéhennec. Cette sortie fait partie des animations dans le cadre de la Fête de la Science, évènement national orchestré par le Ministère de l’enseignement supérieur.

Nous avions donc donné, avec Yves Thoron l’animateur du jour, rendez-vous sur le parking du château du domaine. Après une rapide explication de la fête de la science, la grosse vingtaine de personnes présente s’est dirigée vers le plan d’eau du parc sous un soleil radieux.

Yves Thoron, animateur du jour

Derrière Yves Thoron, le groupe a pu admirer un couple de sympetrum striés en pleine ponte, grosse libellule rouge de la famille des anisoptères. A ses côtés tournait une æschne mixte, plus fine et bleutée.

Sympetrum strié (sympetrum striolatum)
Pierre-Damien Masson

Un vulcain passait également par là, alors qu’une sittelle torchepot donnait de la voix. Après un rapide coup d’œil sur le plan d’eau où se reposaient grands cormorans, canards colverts, gallinule poule d’eau, un héron cendré et quelques mouettes rieuses, le groupe s’est avancé vers un espace vert de fauche tardive.

L’occasion pour Yves Thoron de rappeler que les mauvaises herbes éradiquées lors des tontes dans les parcs et jardins publics servent à la reproduction de bien des espèces d’insectes, notamment papillons. Sur le chemin jusqu’au château, une héspérie, un cuivré, un tircis, un robert-le-diable et un souci ont été aperçus.

Tircis
Pierre-Damien Masson

Sur les toits du château, des bergeronnettes grises prenaient le soleil alors qu’une jeune printanière supposée a été aperçue, objet d’un long débat entre les participants à la balade.

Au delà de l’enceinte du château, le parc s’étend avec un bois. Les premiers champignons ont fait leur apparition sous les yeux curieux des membres du groupe.

Yves Thoron nous a expliqué comment reconnaitre notamment la paxille enroulée. Il a également pointé la difficulté de reconnaissance des collybies, notamment dû au très grand nombre d’espèces présentes chez nous.

Coprin chevelu
Pierre-Damien Masson

Plus loin, c’était le tour des amanites : et attention ! Si l’amanite rougissante est un très bon comestible, il ne faut pas la confondre avec une amanite citrine, épaisse, panthère ou pire... phalloïde.

Nous avons également reconnu un coprin chevelu et une magnifique amanite tue-mouches.

Groupe devant le château de Kerguéhennec
Pierre-Damien Masson

Yves Thoron nous a emmené devant une ancienne loge de pic noir désaffectée, reprise depuis par différents insectes, abeilles et frelons.

Cuivré commun

Enfin, la surprise du jour pour le groupe a probablement été de se faire rouspéter par... monsieur pic noir en personne ! Passé au-dessus du groupe en donnant beaucoup de voix pour bien nous montrer que nous occupions son territoire. Il est rarement aussi agréable de se faire gronder !


Accueil | Contact | Plan du site

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités  Suivre la vie du site Les sorties découvertes   ?

Creative Commons License